• Tom

Etat du lieu des enseignes Fast Casual en France après le cataclysme du Covid-19



Le terme fast-casual est apparu dans les années 90 aux USA. Il désigne une restauration rapide, décontractée, soignée et plutôt haut de gamme. Elle est particulièrement volubile et surfe sur les tendances du moment en terme d'inspiration culinaire, de mode de consommation et de respect de l'environnement. Le fast-casual représente 2600 points de vente et 143 enseignes en France en 2020.

La barrière avec le fast-food moins valorisant et plus dégradant est souvent très fine puisqu'on retrouve les mêmes produits. Les Burgers, Sandwiches, Bagels et Pizzas sont en effet les stars d'une grosse partie de ses enseignes plus chères et pas toujours si différentes que leurs cousins du fast-food.






Même la restauration rapide, moteur du rebond de la fréquentation du hors-domicile, a dû renoncer à un quart de son chiffre d'affaires. Et le fast-casual, son segment le plus dynamique, n'a pas été épargné. souligne Nicolas Nouchi, directeur des études de CHD Expert

En cette période de crise, les marques déjà présentes dans la vente à emporter sont celles qui s'en sortent le mieux. Sushi Shop reste ainsi leader incontesté de la catégorie avec aucune perte de revenu par rapport à la période avant crise. Le pro du Sushi générait déjà 60% de son CA sur les livraisons et a su maintenir un lien fort avec ses clients afin de renforcer sa présence malgré la distance.

On constate que de plus en plus d'enseignes optent pour une solution de livraison multicanal afin de limiter leur dépendance face aux agrégateurs et de mieux maitriser la qualité de services. Les chaines à succès de sushis et de pizzas plébiscitent ce mode de fonctionnement qui leur offre plus de marges de manoeuvre. Afin de parer au mieux à la demande qui explose , les propositions liées aux commandes digitales ont été repensées et optimisées: carte réduite, produits inédits, packagings plus résistants, meilleur étiquetage...

Parmi les belles réussites face à la crise, on compte les français de Pokawa, des Burgers de Papa et de Pittaya dont les plats se prêtent parfaitement au takeaway.

A contrario, les enseignes orientées vers la consommation sur place subissent de plein fouet les effets de la pandémie. Vapiano, Factory and co ou Steak'n'Shake sont majoritairement implantés dans des zones commerciales à fort loyer et se retrouvent dans des situations critiques.

Afin de résister, des acteurs du fast-casual comme Cojean et Dubble repensent petit à petit leur modele économique en jouant sur les moments de consommation et en élargissant leurs horaires d'ouverture.

L'année 2021 pourrait être fatale à certaines chaines dont la situation financière était déjà tendue avant la crise. Des solutions émergent cependant et sont souvent initiées par le monde de la fast-food. Les dark kitchen et le click'n'go deviennent les relais de croissance incontournables pour les restaurateurs qui ne peuvent pas se permettre de mettre en pause leur activité et souhaitent basculer dans l'ère du 100% numérique. L'accélération de ces nouvelles tendances devraient modifier considérablement le monde d'après en faisant émerger de nouveaux acteurs.