• Tom

Le phénomène Food Court prend de l'ampleur en France

Updated: Dec 15, 2020


En vogue depuis quelques années en France, le phénomène des food courts prend de l'ampleur avec de nouvelles ouvertures à venir en 2021 dans de grandes villes françaises.

Quelles sont les clés du succès de ces nouveaux lieux de vie et que nous réservent les prochains projets colossaux à Lyon, Paris et Lille?


Un modèle venu de loin


Il faut se tourner vers les Etats Unis et l'Asie pour revenir à l'origine des food courts. Les américains ont créé les premiers malls dans les années 70 qui regroupaient déjà de la restauration et du divertissement. Du côté de l'Asie, les grand marchés ont toujours été des lieux de vie où on pouvait se restaurer à toute heure. En France, on retrouve les prémices de ce mode de consommation dans certaines halles ou certains marchés où les commerçants font déguster leur produit. On achète du pain chez l'un, du saucisson chez l'autre et on s'assied chez le caviste pour casser la croute autour d'un bon verre de vin comme aux Halles de la Major à Marseille. C'est cette convivialité associée à une nouvelle offre de restauration orientée street food qui fait le succès des food courts.

L'Europe n'est pas en manque d'idées et les grandes capitales telles que Londres, Barcelone ou Copenhague ont développé chacune à leur façon des food courts originales. La plus connue est celle de Lisbonne dénommée Time Out Market: spécialités locales, street food et échoppes artisanales cohabitent dans un lieu immense au coeur du centre historique.



Halle Moderne et lieu de vie urbain


Ces lieux de vie répondent à des nouveaux besoins et cherchent à satisfaire tous les publics. On y retrouve des animations culturelles tout au long de la semaine: concert, théâtre, vernissage, conférence, expositions ou ateliers en tout genre. Cela augmente le trafic et permet de faire connaitre l'offre de restauration aux badauds qui viendraient pour la musique ou pour un vide dressing.

En effet, le coeur du business se situe dans la qualité et la diversité des plats proposés. Des échoppes y sont disséminées et proposent des spécialités locales ou plus exotiques. Eataly à Paris a centré son offre sur l'Italie par exemple. D'une manière générale les prix pratiqués sont raisonnables, la carte est réduite et dans un esprit "finger food". Le service est rapide et souvent en continu, avec une très large amplitude horaire. Food Society à Lyon prévoit une ouverture 7j/7 avec service non stop de 7h à minuit.

D'autre part, on assiste en direct à l'élaboration des plats, ce qui renforce le sentiment d'authenticité pour le consommateur. Les cuisiniers favorisent les circuits courts et les produits de saison . Le self service est à l'honneur et de grandes tables conviviales permettent de partager son repas au coeur de la halle ou en terrasse. Les boissons sont gérées par des bars autonomes qui proposent cafés, vins et cocktails.

Ces halles modernes font souvent parties de projet de modernisation urbaine et permettent de réhabiliter de vieux bâtiments comme la gare du sud à Nice . Elles re dynamisent certains quartiers en créant de l'emploi et de l'événementiel et peuvent aussi occuper des espaces en plein air comme le Heat à Lyon ou Kiosk à Toulouse.



Un modèle en perpétuel évolution


Les food courts s'adaptent en permanence aux dernières food tendances. Vu le nombre d' ouvertures prévues dans les prochains mois, il parait essentiel de trouver des assets originaux afin de se démarquer. Le courant locavore et l'éco-responsabilité ont le vent en poupe ces dernières années. Les nouveaux espaces Food Society qui ouvrent en 2021 à Lyon et Paris valorisent "une expérience lifestyle dans un environnement responsable et no-plastic". De son côté Grand Scène à Lille fait un point d'honneur à proposer "du fait maison, ultra-frais et de saison".

Le choix et l'originalité des kiosques est également primordial. La Commune à Lyon sélectionne ses candidats par le biais d'un appel à projet. Depuis 2018, l'entreprise soutient et accompagne des néo-restaurateurs qui veulent se lancer et bénéficier des atouts du lieu. Cet incubateur de 1500m2 a notamment permis l'éclosion de Boleh Lah et sa cuisine malaysienne, adoubée par Le Fooding. D'autres halles vont préférer mettre en avant des restaurateurs locaux en leur offrant une plus grande visibilité ou vont faire appel à des marques connus comme le Kiosk à Toulouse. Dans tous les cas, les entrepreneurs doivent payer un loyer élevé comprenant la location du kiosque et l'ensemble des services proposés.

La concurrence et le cahier des charges très strict peuvent cependant en décourager certains.

Il faut donc bien prendre le temps d'étudier chaque business model pour voir lequel correspond le mieux à son projet.

Le service est aussi un facteur de différenciation. Le self service est la norme dans la plupart de ces lieux. Le Heat à Lyon a mis en place des bornes de commande pour gérer au mieux les commandes alors que d'autres espaces distribuent des bippers aux clients qui les avertissent lorsque leur commande est prête. Les bars sont généralement gérés indépendamment. Selon l'organisation de la halle, des serveurs prennent les commandes ou il est demandé de se déplacer pour récupérer ses boissons.

La crise sanitaire a accéléré le tout numérique et encouragé les restaurateurs à adapter leur offre au takeaway. Chaque halle cherche de nouvelles façons de développer son click and collect tout en gardant un lien avec le client et en maintenant un niveau de qualité élevé.

Enfin le dernier critère sur lequel se pencher concerne la qualité et la diversité des événements proposés. Ground Control à Paris est un ''lieu d’expérimentation et d’expression, où la culture, la planète, la solidarité, les acteurs du changement en sont les sujets privilégiés. On y aborde de multiples façons avec des invités variés, artistes, chercheurs, entrepreneurs, … à même de nous faire avancer, ensemble.'' Plus spectaculaire, FoodSociety "promet au visiteur un festival permanent autour d’une expérience authentique et responsable : ils seront rythmés par des temps forts comme des concerts, des animations food, des apéros, tout au long de l’année".



Les food courts n'ont pas donc fini de nous surprendre. Food Society devrait ouvrir la plus grande halle d'Europe à Montparnasse avec 35 comptoirs sur 5000m2.

On est impatient de découvrir ces nouveaux concepts et de se régaler des petits plats concoctés devant nous par les chefs. En attendant, vous pouvez déjà parcourir les allées de Nos 3 coups de coeur.


1/ Food Traboule, la plus branchée, 22 Rue du Bœuf, 69005 Lyon.


Logés dans la Tour Rose au coeur du Vieux Lyon, 12 chefs vous accueillent sur 3 niveaux et 7 salles. Le meilleur de la nouvelle scène gastronomique lyonnaise dans un lieu merveilleux.

Attention aux embouteillages, le lieu ne désemplît pas depuis son ouverture.

Plus d'infos ici: https://foodtraboule.com/



2/ Les Halles du Lez, la plus chill, 1348 Avenue de la Mer-Raymond Dugrand, 34000 Montpellier.


En direction de la plage, ces nouvelles halles viennent tenir compagnie au marché du Lez qui connait un franc succès depuis son ouverture en 2016. Un esprit ''industriel-ethnique'' sur plus de 600m2 où se mêlent bonne ambiance et saveurs locales.

Plus d'infos ici: http://hallesdulez.com/index.php



3/ La Felicita, la plus grande, 5 Parvis Alan Turing, 75013 Paris


Lieu de vie et de partage dédié aux saveurs de l'Italie sur 4500m2.

8 cuisines et 3 bars avec au programme pizza au feu de bois, trattoria et dj set les vendredis et samedis. Par les créateurs de Big Mama.

Plus d'infos ici: https://www.lafelicita.fr/