• Tom

Super Bowl et Bouffe, une love story qui rapporte gros

Updated: Feb 6





Le football américain reste confidentiel en France et seule une poignée de fanatiques ont prévu de veiller ce weekend pour assister à la finale du Super Bowl. Ici, on est impatient de voir Tom Brady et les Buccaneers faire la misère aux Chiefs de Kansas City.

Aux USA c'est l'évènement sportif le plus important de l'année. Les petits chanceux qui ont le droit de se rendre au stade ont prévu de s'empiffrer de tout ce qui leur passe sous la main.

Les pilons et le graillon sont de légion en cette journée sacrée.

Le Super Bowl fait honneur à l'Amérique dans toute sa quintessence et cela passe forcément par la junk food qui se doit d'être variée et préparée en quantité. On fait le point sur le barnum que cela génère dans le monde de la food.




Grandeur et décadence


Les fanatiques du sport sont impatients de connaitre le grand vainqueur du Super Bowl LV. Les marques s'en tapent un peu le coquillard et se frottent les mains en pensant au nombre de clients potentiels qu'elles vont pouvoir toucher grâce à leur spot publicitaire.

En effet, le Foot US est très saccadé et favorise les pauses à répétition qui laissent le champ libre aux annonceurs.

En 2019, il y a eu 110 millions d'américains devant leur poste de télévision. Ce chiffre donne le tournis vu qu'il représente un tiers de la population.

Les spots publicitaires de 30 secondes se monnayaient autour de $5 millions mais ils risquent d'être revus à la baisse cette année à cause de la crise sanitaire. Les habitués du grand match tels que Coca Cola, Pepsi ou Budweiser ont préféré passer leur tour afin de consacrer leur budget à d'autres aspects prioritaires du business.

L'absence des géants de la grande distribution permet à des marques comme Chipotle ou DoorDash, le concurrent de UberEats, d'obtenir une fenêtre de tir moins couteuse. On espère que ces jeunes loups feront preuve de créativité et d'humour afin de marquer les esprits.

Parmi la liste des habitués, on compte déjà Cheetos, Doritos, Pringles ou les bieres Anheuser-Busch. On parle là du Very Best Of des cochonneries salées à faire glisser avec des litres de boissons maltées.



Stupeur et tremblement


À 48 heures de l'événement, les restaurateurs et les magasins sont aussi dans les starting blocks. Le panel de produits à proposer doit être le plus complet possible et la liste est très longue.


1,47 milliards : c’est le nombre de litres de bière qui seront servis dimanche aux Etats-Unis d'après Nasdaq.com. C’est bien le minimum pour aider à faire passer les 1,35 milliards d’ailes de poulet et les 47 000 tonnes de guacamole. Dans les faits, combien seront gaspillés ? Impossible à dire.

Le kit du Super Bowl 2021 doit se composer de tout ça:


- des Wings de poulet qui arrachent et leur panel de sauces pour trampouiller

- des mini Burgers qui font office d'abuse bouche et peuvent se gober

- des bols de Nachos recouverts de tout ce qui vous passe sous la main et surtout du fromage

- des hectolitres de Chili pour confectionner des hot-dogs ou tout simplement y plonger des chips

- des pizzas XXL recouvertes de tous les toppings disponibles sur la liste

- un éventail de Snacks salés triés sur le volet: plus ça croustille, plus c'est bon

- des sucreries en tout genre, mais surtout rien à base de fruits

- des caisses de Budweiser glacées (à consommer avec modération)


Une merveilleuse soirée s'annonce et autant de bonheur pour digérer tout ça.

Il ne vous reste plus qu'à trouver un bon prétexte pour esquiver les réunions Skype de lundi matin. Ça tombe bien, une pandémie sévit et pourra vous servir de parfait alibi.



Voici un échantillon des meilleures pubs diffusées lors du Super Bowl.



Recent Posts

See All